Une mission pour faciliter les entrées en apprentissage

Mise à jour le 11/12/2019 Apprentissage

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Muriel Pénicaud, ministre du Travail ont conjointement confié à M. Guillaume Houzel une mission visant à lever les freins à l’essor de l’apprentissage et à faciliter la mise en contact des jeunes, des CFA et des entreprises.

 IMG 5884

© Association Nationale des Apprentis de France

Les trois axes pratiques de la mission sont :

  • Recenser l’offre de formation en apprentissage, qui s’est considérablement développée depuis promulgation de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnelle, afin que le catalogue général ainsi constitué favorise la promotion de l’apprentissage non seulement par l’État et ses opérateurs, mais aussi par les autres institutions compétentes.
  • Améliorer les sites publics d’orientation et notamment Affelnet utilisé à la fin du collège, Parcoursup au moment du bac et pour les réorientations étudiantes ou «Trouver mon master» pour les poursuites d’études supérieures.
  • Concevoir, prototyper et déployer de nouveaux services numériques, par exemple pour mieux informer les jeunes et leurs familles sur la qualité des formations ou les perspectives d’évolution dans l’emploi ou pour mieux identifier leurs compétences et les donner à voir aux entreprises intéressées par les recruter.


De premières améliorations sont attendues dès la prochaine campagne d’inscription au premier semestre 2020 avant la livraison progressive de nouveaux services.

Inspecteur général de l’éducation nationale, des sports et de la recherche, Guillaume Houzel a précédemment été directeur du CNOUS et directeur des programmes du plan d’investissement dans les compétences.